Zwei Männer schrauben an einem Gestell im Repair Café;

L'idée des Repair Cafés

Passer. Réparer. Boire un café et sauver le monde, un objet à la fois. Voilà le concept du Repair Café. Il existe à présent plus de 1450 cafés dans le monde

Texte: Esther Acason | Photo: Martin Waalboer/Repair Café International |
Photo de l’article/du teaser: Plainpicture

De quoi s’agit-il?

Les Repair Cafés se positionnent clairement contre le gaspillage dans notre société. Ils visent non seulement à éviter la création de déchets et promouvoir le recyclage ou la transformation d’objets, mais aussi à favoriser la transmission et le maintien des connaissances en matière de réparation de vélos, d’appareils électroménagers, de meubles ou de vêtements. Des participants de tous âges et de tout milieu social se rassemblent et partagent leur savoir.

Comment ces cafés se déroulent-ils?

Ils sont ouverts à tous ceux qui souhaitent réparer ou faire réparer quelque chose. Des outils sont mis à la disposition de chacun. Seuls les matériaux neufs, tels que des fiches d’alimentation, des fusibles ou des câbles électriques doivent être achetés. Ceux qui ne peuvent être aidés par leur voisin de table peuvent solliciter l’intervention des bénévoles. Les Repair Cafés sont généralement gratuits, mais tout don est bienvenu.

Où puis-je trouver un Repair Café près de chez moi?

Il existe plus de 350 Repair Cafés rien qu’en Allemagne, et de nouveaux lieux apparaissent sans cesse aux Pays-Bas, en Belgique, en France, en Grande-Bretagne et aux États-Unis. Consulte simplement le site: https://repaircafe.org

Si tu souhaites en ouvrir un, l’initiative Repair Café te soutiendra. Elle favorise également le réseautage entre personnes intéressées.

Quelle est leur origine?

Martine Postma, journaliste néerlandaise, en est la fondatrice. En 2009, elle a organisé le premier Repair Café à Amsterdam. Selon le rapport annuel 2016 de Stichting Repair Café International, l’ensemble des réparations effectuées dans les Repair Cafés du monde entier ont permis d’épargner 250 000 kg de déchets.

Martine Postma, à l'origine des Repair Café, pose devant un mur tapissé d'outils.
Leur fondatrice: Martine Postma

Surtout, continuez comme ça!

Commenter maintenant

Commenter maintenant

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Votre nom figurera plus tard au-dessus de votre commentaire. Vous avez également la possibilité de choisir un pseudonyme.

* Champ obligatoire