Ureddplassen, une aire de repos très particulière sur la côte ouest de la Norvège. Les toilettes ont la réputation d'être les plus belles toilettes publiques. La terrasse de l'aire de repos offre une vue imprenable sur le Fugløyfjord

Les toilettes de Ureddplassen

Les côtes de la Norvège sont fascinante avant tout pour une chose: son caractère idyllique. Quiconque souhaite non pas détruire mais préserver cette impression avec des toilettes, doit faire preuve d'imagination. Justine et Dan en avaient assez

Texte: Esther Acason | Photos: Steinar Skaar/Statens vegvesen

L’œuvre

Un bâtiment de 8 mètres de long, 2,60 mètres de large et 3,70 mètres de haut en son point le plus haut. Les toilettes de Ureddplassen, une aire de repos de la route côtière Helgelandskysten longue de près de 433 kilomètres dans la province du Nordland sur la côte de la Norvège, ont la réputation d’être les plus belles toilettes publiques de tout le pays.

Les murs en verre semblent briller dans le noir. Et les voyageurs peuvent ainsi facilement trouver leur chemin, même en pleine nuit. Mais les vitres sont bien évidemment opaques.

À l’intérieur: le silence. Enfin presque. Il n’y a pas de fenêtres. Et pourtant, la seule chose qu’on peut entendre à travers le verre opaque, c’est le bruit du vent et de la mer du Fugløyfjord. Et peut-être aussi les voix feutrées des autres visiteurs qui, depuis la terrasse de neuf mètres sur laquelle sont installés des bancs en bloc de marbre rouge et blanc, admirent les aurores boréales en hiver et le soleil de minuit en été.

Le créateur

Marit Justine Haugen et Dan Zohar du bureau d’architecture Haugen/Zohar Arkitekter à Oslo. Dans tous leurs projets, ils veillent toujours à trouver des solutions qui altèrent le moins possible le milieu et l’environnement. Sur une propriété privée d’Oslo, entourée de bâtiments voisins et d’une rue principale, ils ont par exemple réussit à construire une maison de quatre étages sur seulement 60 mètres² de plan de sol.

La motivation

Ureddplassen est la première des cinq aires de repos sur cinq routes des pays en Norvège: Ryfylke, Hardangervidda, Helgelandskysten, Andøya et Lofoten, qui seront construites dans les prochaines années. La mission des dix bureaux d’architecture élus: allier nature, architecture et design spécifiques à la Norvège de manière à ce que chaque projet s’intègre parfaitement en formant une unité. C’était aussi l’objectif de Dan et Marit. Le ciel, les Lofoten, le fjord: tout ça devait être mis en valeur au lieu d’attirer l’attention sur les éléments de l’aire de repos. Ils ont donc travaillé avec les matériaux les plus humbles possibles: le métal, le béton et le verre. Aucune couleur. Elles ne feraient que détourner notre attention de la nature. La nouvelle construction, les escaliers qui mènent de l’aire de repos jusqu’à l’eau et les bancs en marbre sur la terrasse s’intègrent parfaitement au paysage. Exactement comme Dan et Marit l’avaient prévu. Le résultat: les visiteurs ne se sentent pas comme des corps étrangers mais plutôt comme faisant partie intégrante de la nature. Ils se détendent.

Les visiteurs ne se sentent pas comme des corps étrangers mais plutôt comme faisant partie intégrante de la nature»

Esther Acason

La conception

Le point de départ de Ureddplassen: de l’espace pour garer les voitures et pour aller se dégourdir les jambes sur la rive du fjord, quelques poubelles. Une aire de repos qui donne envie de rester? Fausse alerte! Plutôt rester muet devant des toilettes.

Puis est venu la commande.

Pour que tout fonctionne comme prévu, Marit et Dan ont même construit quelques maquettes 3D de trop avant de se lancer dans la construction de Ureddplassen. En 2017, ils étaient prêts. Le bureau d’architecture a rassemblé une équipe de dix personnes et s’est mise au travail: livrer le matériel, installer le raccord en eau, le tuyau d’évacuation et l’électricité. Ensuite couler les fondations en béton et le toit en béton en forme de vague, qui est rallié à la terrasse sans aucune soudure. L’objectif: pouvoir reconnaître de loin que l’aire de repos Ureddplassen forme une unité. Ensuite, les architectes se sont attaqués à l’aménagement intérieur en montant les murs en verre des toilettes. Cinq mois après le début des travaux, tout était terminé.

Die Architekten Marit Justine Haugen und Dan Zohar vom Architektenbüro Haugen/Zohar Arkitekter in Oslo haben den Bau von Ureddplassen, einem Rastplatz an der Westküste Norwegens, geplant

En savoir plus sur les créateurs

Vous pouvez en apprendre plus sur les créateurs de Ureddplassen, Marit Justine Haugen et Dan Zohar. Marit et Dan ont déjà un nouveau projet: réaménager les aires de repose de Jæren, Madland Hamn. Un paysage côtier de la côte sud-ouest de la Norvège. Également situé sur une route des paysages de Norvège. Avec une vue imprenable.

Ein Denkmal auf der Rastplätze – ein auf einer Welle reitender Schwertfisch – erinnert an die 42 Opfer, die im Zweiten Weltkrieg starben, als das U-Boot „Uredd“ auf eine Mine auflief

Visiter Ureddplassen

Si vous voulez visiter Ureddplassen, vous trouverez des informations ici. Vous y trouverez également des informations sur les autres routes des paysages de Norvège. Et sur le mémorial de Ureddplassen. Le mémorial de l’aire de repos (un espadon nageant sur une vague) rend hommage aux 42 victimes tombées pendant la Seconde Guerre mondiale lorsque le sous-marin “Uredd” s’échoua sur une mine dans le fjord Fugløyfjord en 1943. L’aire de repos a été nommée d’après ceci: lieu (“Plassen”) sans crainte (“Uredd”).

Droits d’image

Architecte paysagiste: Landskapsfabrikken v/Inge Dahlman
Architecte: Haugen/Zohar Arkitekter AS
Ingénieur: K. Apeland AS
Technique: Sweco AS
Client: Statens vegvesen, Turistvegseksjonen
Entrepreneur: Moldjord bygg og anlegg AS

Commenter maintenant

Commenter maintenant

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Votre nom figurera plus tard au-dessus de votre commentaire. Vous avez également la possibilité de choisir un pseudonyme.

* Champ obligatoire