Ein Haus aus einem 3D Drucker;

Des maisons imprimées en 3D

L'idée: aider les gens qui vivent dans la pauvreté et leur fournir une maison. Neuve. Dans les 24 heures. Ça peut sembler utopique, mais ça a déjà été réalisé: L'imprimante 3D «The Vulcan» imprime des murs en béton

Texte: Esther Acason | Photos: New Story

Construire une maison coûte cher. Les personnes à la limite de la pauvreté ne peuvent pas se le permettre. New Story le sait. L’organisme à but non lucratif américain a déjà construit 850 maisons selon le procédé conventionnel afin de fournir un toit aux gens qui vivraient sinon dans des bidonvilles. Mais la construction prenait beaucoup trop de temps.

Ils ont donc collaboré avec la start-up américaine de construction Icon et développé une imprimante 3D spéciale: «The Vulcan». L’objectif: imprimer une maison rapidement et la construire en partant de rien.

La difficulté: l’imprimante 3D doit pouvoir fonctionner dans des conditions extrêmes, dans des pays comme Haïti ou le Salvador. Dans ses régions, l’alimentation en courant n’est pas garantie, tout comme l’eau courante et l’électricien du quartier.

Sitôt dit, sitôt fait. En mars 2018, huit mois plus tard, New Story et Icon ont construit leur première maison au Texas. Trois chambres, cuisine, salle de bain, véranda. Tout ça construit en 24 heures. Les fondations ont été bâties en suivant une méthode conventionnelle. Les murs en ciment, trois fois plus solides que des blocs de béton de scories ordinaires, ont été imprimés en 3D. Les fenêtres, les portes et le toit ont été fabriqués manuellement.

Ce prototype coûte 10 000 dollars américains. À l’avenir, une maison ne devrait coûter plus que 4000 dollars, être financée par des dons et construite sur place par quatre ouvriers. Ce sont les objectifs que les organisateurs se sont fixés pour la prochaine maison en 3D, qui sera érigée au Salvador. Si tout va bien, d’autres maisons seront construites au Bélize, en Haïti puis dans d’autres villes. Une chose est sûre, ce n’est pas la demande qui manque!

Commenter maintenant

Commenter maintenant

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Votre nom figurera plus tard au-dessus de votre commentaire. Vous avez également la possibilité de choisir un pseudonyme.

* Champ obligatoire