Histoires de créateurs:
la tavillonneuse

L'atelier d'Eva Gredig se situe à 1700 mètres d'altitude. Elle suit la tradition et y travaille un matériau de la région: l'épicéa. Comme son grand-père, elle fabrique des tavillons. Elle a besoin de trouver un équilibre dans ce monde de plus en plus numérique. «Produire quelque chose avec ses propres mains est tout simplement génial.» Nous lui avons rendu visite dans les montagnes

Texte: Jendrik Hillebrecht | Réalisation: Milan Skrobanek | Caméra: Simon Hollmann

Je ne peux pas m'imaginer vivre sans bois»

Eva Gredig
Eva amène des tavillons dans son atelier

Une vue interactive à 360° de l’atelier d’Eva Gredig

Eva taille des tavillons dans un bloc de bois
Eva définit l'épaisseur des tavillons avec un départoir et un marteau. Le bois se charge du reste.

Les fibres restent intactes. Le bois se fend comme il l'entend»

Eva Gredig
Eva nettoie les tavillons avec une hache de sculpteur
Eva travaille de manière extrêmement précise. Elle nettoie les bords des tavillons avec une hache de sculpteur.

Commenter maintenant

Commenter maintenant

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Votre nom figurera plus tard au-dessus de votre commentaire. Vous avez également la possibilité de choisir un pseudonyme.

* Champ obligatoire