L'amour de la ferraille

De gros pneus, de puissants moteurs. Sebastian construit des véhicules, toujours surdimensionnés. Il trouve les pièces dans les casses. Ce qui n’est pas encore rouillé est enduit d’une laque de rouille. Dieselpunk ou steampunk? C’est possible. Mais ça lui est bien égal. Il crève juste d’envie de monter son prochain bolide

Réalisation: Benjamin Kuschnik | Caméra: Simon Hollmann

Les roues sont comme mes enfants. Et personne ne vendrait ses enfants».

Sebastian
Sebastian Beutler baut ein pedalbetriebenes Fahrzeug in seiner Werkstatt;

Plus d’infos sur ce créateur

Sebastian a construit son premier vélo à douze ans. Son grand-père l’avait appelé le «vélo de clown» car pour le conduire, il fallait se servir des fesses. Pour en savoir plus sur les engins de Sebastian: https://www.facebook.com/SebastianBeutlerKoethen/

Commenter maintenant

Commenter maintenant

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Votre nom figurera plus tard au-dessus de votre commentaire. Vous avez également la possibilité de choisir un pseudonyme.

* Champ obligatoire