Thomas und sein Sohn Anton in einem selbstgebauten Baumhaus;

Un vrai chef-d’œuvre:
La cabane sur pilotis

Il y a tant de projets créatifs à accomplir. Ils sont souvent bien plus accessibles que l’on pense. Le chef-d’œuvre CRÉATEUR célèbre les créateurs près de nous

Texte: Esther Acason | Photos: Quirin H.

L’œuvre

Une cabane sur pilotis dans le jardin familial – situé dans le land de Bade-Wurtemberg, en Allemagne – composée d’une cabane de jardin de 2 x 3 mètres achetée et fixée sur une structure de pilotis faite de poutres 16 x 16, ainsi que d’une plateforme. Construite pour les trois enfants de Thomas, et surtout son fils de 9 ans, Anton, qui a toujours voulu avoir sa propre cabane. Peinte en rouge de Falun pour qu’elle s’accorde bien à la forêt. Comment y monte-t-on? Par une échelle de corde ou des prises de grimpe. Y accéder est déjà toute une aventure.

Le créateur

Thomas, 43 ans, enseignant. Avec sa femme Pia, 39 ans, et l’aide de ses trois enfants âgés de 12, 9 et 3 ans, il a rénové la maison familiale ces dix dernières années. Il n’était donc pas complètement inexpérimenté.

La conception

L’objectif: construire une cabane sans faire de tort à un arbre. La solution la plus simple: une cabane sur pilotis parmi les arbres. Malheureusement, les maisons sur pilotis que l’on trouve dans le commerce ne s’élèvent généralement qu’à un ou deux mètres de haut. C’était trop bas pour Anton. Thomas a donc construit lui-même le soubassement, à une hauteur suffisante. Il y avait beaucoup à faire, et chacun a aidé comme il pouvait.

La première difficulté ne s’est pas faite attendre. Le sol était incliné, ce qui a compliqué la construction des fondations. En effet, la pente a rendu les mesures difficiles. Thomas et sa femme ont ensuite dû scier les poutres de sept mètres de long avec une scie circulaire. Les enfants y ont ajouté deux couches de peinture, en s’en mettant évidemment partout.

Thomas et sa femme ont monté les pilotis sur les fondations et construit la plateforme par-dessus. Les enfants ont peint les différentes parties de la maisonnette de jardin qui leur avait été livrée.

Défi suivant: assembler la maisonnette de jardin à quatre mètres de hauteur. Anton et Pia ont hissé les pièces sur la plateforme, Thomas les a réceptionnées, attaché à un arbre avec du matériel d’escalade. Le montage s’est déroulé tout à fait normalement, si ce n’est qu’il a été fait à quelques mètres du sol.

Thomas a recouvert le toit d’une feuille de PVC au lieu de papier goudronné, car elle dure plus longtemps. Il a installé une balustrade à l’avant et sur un côté pour éviter les chutes et laissé l’autre côté libre, car c’est là qu’on y monte. Il a également installé des prises de grimpe, une échelle de corde et un filet antichute. Il n’a pas lésiné sur la sécurité.

La motivation

Anton adore être dehors, grimper partout et découvrir la nature. Il voulait avoir un endroit en hauteur où observer les animaux et dormir. «C’est un joli souhait. Il aurait pu vouloir un smartphone», s’est dit Thomas avant de se mettre au travail.

Le prix

Coût du matériel: entre 2500 et 3000 euros, dont environ 800 euros pour la maisonnette de jardin et 1500 euros pour les fondations, les pilotis et de nouvelles balustrades. Et aussi quelques centaines d’euros pour la peinture, les nombreux pinceaux et prises de grimpe, une échelle de corde et de métal, un filet antichute et d’autres accessoires. Durée de la construction: deux semaines. Résultat: Anton est heureux, et les deux autres enfants aussi.

Nous voulons connaître ton projet, qu’il soit terminé ou planifié. Ça t’intéresse? Envoie-nous des photos et une courte description de ton projet sur notre page Facebook facebook.com/hornbach.de ou à notre adresse e-mail socialmedia@hornbach.de

Commenter maintenant

Commenter maintenant

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Votre nom figurera plus tard au-dessus de votre commentaire. Vous avez également la possibilité de choisir un pseudonyme.

* Champ obligatoire