Tristan Konrad steht neben seinem selbstgebauten Boot aus Holz;

Un vrai chef-d'œuvre: Un bateau en planches de lambris

Il y a tant de projets créatifs à accomplir. Ils sont souvent bien plus accessibles que l'on pense. Le chef-d'œuvre CRÉATEUR célèbre les créateurs près de nous

Texte: Esther Acason | Photos: Tristan Konrad

L’œuvre

Un bateau de 3 m de longueur et de 1,2 m de largeur. Fabriqué à partir de planches de lambris qui prenaient la poussière dans l’atelier. Sans avoir de connaissances préalables, mais en s’aidant de tutos sur YouTube, de conseils d’amis, et d’un livre sur la construction de bateaux.

 

Le créateur

Tristan Konrad, 25 ans. Etudiant en master d’architecture. Son père lui a appris depuis tout petit à mener ses propres projets, et ça le fascine toujours: il passe chaque minute de son temps libre dans son propre atelier. Ou sur l’eau. Sur son bateau.

La conception

Tout a commencé avec une esquisse… puis les esquisses se sont multipliées. Un ami a aidé Tristan à dessiner la coque de son bateau. Ses amis lui ont donné des conseils, mais il voulait construire le bateau seul. En quel bois? Le frêne aurait été parfait, le cèdre aussi. Avec des profils fraisés, idéalement. Malheureusement, ils sont très chers. La solution lui est venue quelque temps plus tard. Pourquoi ne pas utiliser les planches de lambris qu’un voisin lui avait offertes? Sitôt dit, sitôt fait. Il a enlevé les tenons et les mortaises avec une scie circulaire à table, a fraisé les courbes extérieures et les cannelures afin que les planches puissent être assemblées à l’angle désiré. Il a ensuite fait cuire les planches dans une chambre à vapeur qu’il avait construite, les a pliées sur un patron et les a vissées. Une fois les planches sèches et refroidies, il lui restait encore à les coller. C’est comme ça qu’il a fabriqué l’enveloppe de son bateau, petit à petit. Il a terminé par l’intérieur, en décidant spontanément d’où il allait ranger la banquette ou une boîte à rangement. Tout a fini par être parfaitement agencé.

 

La motivation

A la base, Tristan voulait construire un canoë avec hors-bord électrique. Il devait être le plus léger et mobile possible et pouvoir tenir sans problème sur le toit de sa voiture. Un ami l’a convaincu de construire un bateau. Et pourquoi pas? Il aime bien naviguer entre amis durant l’été. En plus, Tristan vit au bord de la mer, à Wilhelmshaven. N’est-ce pas un endroit parfait pour construire son propre bateau? Et ça lui a aussi donné l’occasion d’essayer quelque chose de nouveau. Quelque chose qui n’est pas forcément donné à tous.

 

Le prix

Coût des matériaux: 4000 euros. 2500 euros pour le hors-bord, mais la colle, la laque, la spatule à résine époxyde et les vis en acier inoxydable n’étaient pas non plus bon marché. Durée de la construction: deux ans. Tristan prévoit de construire un deuxième bateau, cette fois-ci en aluminium. Il a déjà appris à souder et il s’est procuré l’appareil correspondant.

Nous voulons connaître ton projet, qu’il soit terminé ou planifié. Ça t’intéresse? Envoie-nous des photos et une courte description de ton projet sur notre page Facebook facebook.com/hornbach.de ou à notre adresse e-mail socialmedia@hornbach.de

Commenter maintenant

Commenter maintenant

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Votre nom figurera plus tard au-dessus de votre commentaire. Vous avez également la possibilité de choisir un pseudonyme.

* Champ obligatoire